samedi 6 octobre 2012

NUIT BLANCHE CARRÉSIQUE, ANNE-CATHERINE CARON, 6/7 OCTOBRE 2012.





















Ce qui est créé par l’esprit est plus vivant que la matière (Charles Baudelaire)
NUIT BLANCHE CARRÉSIQUE, ANNE-CATHERINE CARON, 6/7 OCTOBRE 2012.
Dans le cadre de l’œuvre « Romans virtuels et concrets », fruit d’un long cheminement esthétique forgeant les étapes de mes élaborations romanesques, l’architecture de mes carrés et leurs ordonnancements dominent obsessionnellement mes recherches visant la particule carrésique en apparence toujours identique et toujours différente.
Ici s’imprime la ligne du temps du Roman, de tous ceux qui auraient pu exister par la main et par l’esprit, concevables ou susceptibles d’être conçus par l’auteur et concrètement complétés par tous les autres narrateurs réels et potentiels depuis une exposition récente de la Galerie-du-sac-de-la-dame (25 août – 15 septembre 2012).
Pour que ce mental pur se concrétise en des points précis et des lieux matériellement appréhendables, j’étale, pour « équarrir » Paris, le temps d’une NUIT BLANCHE, précisément celle du 6 au 7 octobre 2012, une ligne imaginaire qui fixe ses racines dans le quartier Saint-André-des-Arts, parcourt tous les lieux, depuis la Librairie-Galerie de la Porte Latine, en passant par la Galerie Valérie Schmidt, jusqu'au Centre Georges-Pompidou et le Passage de Retz, et tous les autres endroits où ont été hébergées des œuvres matérielles ou spirituelles du créateur du Lettrisme et des membres du groupe lettriste.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil